Cadeau d'affaire de marque LEGO  

Cadeau publicitaire de marque LEGO. Le nom de la société fut créé par Christiansen en 1934, à partir des mots danois "leg godt", signifiant "se joue bien". Le mot "lego" voudrait dire "je mets ensemble" ou " j'assemble" en latin, bien que ce soit une traduction plutôt libre d'un verbe qui serait ordinairement traduit par le verbe "lego" qui signifie "je lie" ou "je rassemble".

En 1916, Christiansen ouvrit une charpenterie à Billund, gagnant sa vie en construisant des maisons et des meubles pour les fermiers de la région. Mais son atelier brûla en 1924 quand un incendie, allumé par ses deux jeunes fils, enflamma quelques copeaux. Non découragé, Ole Kirk prit le désastre comme une opportunité de construire une charpenterie plus vaste et d'augmenter son chiffre d'affaire. Cependant, la Grande dépression eut un impact non négligeable sur ses revenus. En cherchant des méthodes pour réduire ses coûts de production, Ole Kirk commença à produire des versions miniatures de ses produits pour l'aider dans la phase de conception. Ce fut de ces modèles réduits qu'il s'inspirera pour fabriquer des jouets.

L'atelier commença ensuite à construire des jouets à tirer en bois, des gorets à monnaie, des voitures et des camions. Il eut un succès limité, car les familles étaient pauvres et souvent dans l'impossibilité d'acheter des jouets. Les fermiers des environs quelquefois échangeaient de la nourriture pour ses jouets. Ole Kirk se rendit compte qu'il devait continuer à produire des objets utiles en plus des jouets pour maintenir son entreprise. Au milieu des années 1930, le bref engouement pour les yo-yo lui fournit une période d'activité, jusqu'à sa fin soudaine. À nouveau, Ole Kirk tourna cet incident en sa faveur, transformant les composants du yo-yo en roues. Son fils Godfred se mit à travailler dans l'entreprise.

Résultats 1 - 6 sur 6.

Tous les produits >

Top produits

Quand l'usage du plastique se généralisa, Ole Kirk se mit à la page et commença à produire des jouets avec ce nouveau matériau. L'un des premiers jouets modulaire était un camion qui pouvait être désassemblé puis remonté. Ce ne fut qu'en 1949 que les briques à plots qui font aujourd'hui l'image de la société furent développés. Ces  briques à assemblage automatique, faites en acétate de cellulose étaient conçues dans l'esprit des blocs en bois traditionnels qui pouvaient être assemblés. Le concept révolutionnaire, cependant, était que ces briques en plastique pouvaient être verrouillées ensemble. Elles ont plusieurs « plots » au sommet, et un fond avec des trous carrés correspondant. Elles adhéreraient ensemble mais pas trop pour pouvoir être séparées. En 1953, les briques eurent un nouveau nom : LEGO Mursten, ou LEGO Briques.

L'utilisation de plastique pour les jouets était peu estimée par les détaillants et les consommateurs de cette époque. De nombreuses livraisons furent retournées suivant des ventes insuffisantes: on pensait que les jouets en plastique ne pourraient jamais remplacer ceux en bois. En dépit de ces critiques, les Christiansen persévérèrent. En 1954, Godfred était devenu le responsable de la fabrication. Ce fut sa conversation avec un acheteur étranger qui lui fit entrevoir l'immense potentiel que représentait un système complet, mais les briques avaient encore quelques problèmes techniques : leur aptitude au « verrouillage » était limitée, et elles n'étaient pas très versatiles. Ce n'est pas avant 1958 que le design de la brique contemporaine fut développé. Les briques furent améliorées avec des tubes creux dans la partie inférieure. Cela ajouta du support dans la base, permettant une adhérence détachable bien meilleure et élargissant la palette de possibilités. La même année Ole Kirk mourut et Godfred hérita de la direction de la société familiale. Lego allait progresser substantiellement les années suivantes. En 1959, la division Futura fut fondée. Sa petite équipe était responsable de l'élaboration d'idées pour de nouveaux projets.. Un autre incendie frappa l'entreprise en 1960, consumant presque tout le stock de jouets en bois : heureusement, la ligne plastique était suffisamment forte pour rester seule en fonction. À la fin de l'année, le personnel comprenait 450 personnes.

1961 et 1963 virent l'introduction des premières roues Lego, un ajout qui élargit le potentiel pour construire des objets roulants et des objets pour les préscolaires. En 1963, l'acétate de cellulose qui avait des problèmes de décoloration et de vrillage fut abandonné pour le styrène d'acrylonitrile butadiène ou plastique ABS, qui est toujours ce dont sont faites les briques de nos jours. L'ABS a de nombreux avantages : il est résistant à la chaleur, aux acides, aux sels, aux produits chimiques et il est non toxique. De plus, sa tenue dans le temps est excellente. En 1964, un livret de conseils fut inclus pour la première fois.

L'une des séries les plus à succès, l'ensemble ferroviaire, fut disponible en 1966. Le module avait un moteur de 4,5 volts et, deux ans plus tard, fut muni d'un moteur à 12 volts. Le 7 juin 1968, le parc Legoland fut ouvert à Billund. Ce parc à thème présentait des modèles complexes de villes. Il prit beaucoup d'ampleur ultérieurement, permettant d'accueillir plus d'un million de visiteurs payants par année. Plus de huit millions de modules furent vendus en 1968. En 1969, le système Duplo fut mis en vente. Les briques avaient une dimension double, les rendant plus sûres pour les très jeunes enfants ; les deux systèmes restaient compatibles, ce qui facilitait la transition. Depuis les années 1960, les éducateurs utilisent les briques pour développer la créativité et la capacité à résoudre des problèmes. Ce que l'entreprise appuya particulièrement avec son département Lego Dacta.  Lego commença à cibler le marché féminin avec l'introduction de meubles et de maisons de poupées à partir de1971. L'année suivante, ce fut la construction de bateaux avec des coques qui flottaient. Le fils de Godfred, Kjeld, rejoignit les cadres de l'entreprise.

En 1974, une usine fut ouverte à Enfield dans le Connecticut et les premiers personnages apparaissent. Ce sont des personnages basés sur une pièce torse où se montent la tête et les bras et dont le reste du corps est à monter avec des pièces standards. Ils sont parfois appelés « maxifig » par opposition à ceux plus populaires (et toujours d'actualité) qui arriveront en 1978 : les « minifig », qui remplacent les figurines de même taille statiques et sans visage apparues en 1975.

Les « séries pour expert » furent introduites en 1975, comprenant des pièces mobiles comme des engrenages, dents, axes et leviers qui permettaient la construction de modèles réalistes comme des automobiles avec une direction et un moteur fonctionnels.

En 1979, ce fut l'introduction des accessoires spatiaux avec des fusées et autres engins intergalactiques. Les séries SCALA permirent aux jeunes filles de se distraire avec la bijouterie. Depuis les années 1960, les éducateurs utilisent les briques pour développer la créativité et la capacité à résoudre des problèmes. Ce que l'entreprise appuya particulièrement avec son département Lego Dacta.

En 1977, la gamme pour experts changea de nom pour devenir les Lego Technic. En 1986, les accessoires électriques furent disponibles ainsi qu'un embryon de contrôle par ordinateur. En 1987, ce sont les composants pneumatiques qui enrichissent l'expérience. En 1988, le premier concours fut organisé. En 1990 apparaissent une voiture de course et un véhicule tout-terrain, avec un niveau de détails et un réalisme accrus. En 1991, un régulateur de vitesse devint vite indispensable pour les mordus de train. En 1992, deux records Guinness furent homologués. Le premier, qui comprenait 400 000 briques, mesurait 4,45 m par 5,22 m : c'était un château pour la télévision suédoise. Le second était un train de 545 m de long, avec trois locomotives. Duplo fournit un tournevis, une pince, des boulons et des écrous. La ligne Paradisa avec des couleurs pastels est destinée aux filles. En 1993, Duplo avait un train et un « brickvac » ayant la forme d'un perroquet pour ramasser les briques éparpillées sur le sol.

Les couleurs les plus fréquentes des ensembles de base sont rouge, jaune, bleu, noir, blanc et gris clair. D'autres couleurs furent disponibles à la fin des années 1990. Les briques vertes furent proscrites pendant longtemps, car on craignait qu'elles servent pour des véhicules militaires et comme jouet militariste, mais cette peur semble avoir diminué. La grande majorité des minifig ont une couleur de "peau" jaune, avec seulement quelques joueurs de basket-ball et le personnage de Star Wars Lando Calrissian qui étaient bruns, depuis de nouveaux personnages avec des couleurs de peau brunes sont sortit (mais ils sont génèralement issut de licenses). Ceci a déclenché des accusations que la société était raciste, mais une réponse courante des amateurs a été que les gens ne sont pas jaunes.

Au début du XXIe siècle, Lego propose des jeux vidéo, comme Lego Star Wars, Lego Racers, Bionicle The Game, etc. Aujoud'hui CPCOM Europe vous propose la possiblité d'offrir des cadeaus d'affaire de marque LEGO alors n'hésitez pas !

L'atelier commença ensuite à construire des jouets à tirer en bois, des gorets à monnaie, des voitures et des camions. Il eut un succès limité, car les familles étaient pauvres et souvent dans l'impossibilité d'acheter des jouets. Les fermiers des environs quelquefois échangeaient de la nourriture pour ses jouets. Ole Kirk se rendit compte qu'il devait continuer à produire des objets utiles en plus des jouets pour maintenir son entreprise. Au milieu des années 1930, le bref engouement pour les yo-yo lui fournit une période d'activité, jusqu'à sa fin soudaine. À nouveau, Ole Kirk tourna cet incident en sa faveur, transformant les composants du yo-yo en roues. Son fils Godfred se mit à travailler dans l'entreprise.

Quand l'usage du plastique se généralisa, Ole Kirk se mit à la page et commença à produire des jouets avec ce nouveau matériau. L'un des premiers jouets modulaire était un camion qui pouvait être désassemblé puis remonté. Ce ne fut qu'en 1949 que les briques à plots qui font aujourd'hui l'image de la société furent développés. Ces  briques à assemblage automatique, faites en acétate de cellulose étaient conçues dans l'esprit des blocs en bois traditionnels qui pouvaient être assemblés. Le concept révolutionnaire, cependant, était que ces briques en plastique pouvaient être verrouillées ensemble. Elles ont plusieurs « plots » au sommet, et un fond avec des trous carrés correspondant. Elles adhéreraient ensemble mais pas trop pour pouvoir être séparées. En 1953, les briques eurent un nouveau nom : LEGO Mursten, ou LEGO Briques.

L'utilisation de plastique pour les jouets était peu estimée par les détaillants et les consommateurs de cette époque. De nombreuses livraisons furent retournées suivant des ventes insuffisantes: on pensait que les jouets en plastique ne pourraient jamais remplacer ceux en bois. En dépit de ces critiques, les Christiansen persévérèrent. En 1954, Godfred était devenu le responsable de la fabrication. Ce fut sa conversation avec un acheteur étranger qui lui fit entrevoir l'immense potentiel que représentait un système complet, mais les briques avaient encore quelques problèmes techniques : leur aptitude au « verrouillage » était limitée, et elles n'étaient pas très versatiles. Ce n'est pas avant 1958 que le design de la brique contemporaine fut développé. Les briques furent améliorées avec des tubes creux dans la partie inférieure. Cela ajouta du support dans la base, permettant une adhérence détachable bien meilleure et élargissant la palette de possibilités. La même année Ole Kirk mourut et Godfred hérita de la direction de la société familiale. Lego allait progresser substantiellement les années suivantes. En 1959, la division Futura fut fondée. Sa petite équipe était responsable de l'élaboration d'idées pour de nouveaux projets.. Un autre incendie frappa l'entreprise en 1960, consumant presque tout le stock de jouets en bois : heureusement, la ligne plastique était suffisamment forte pour rester seule en fonction. À la fin de l'année, le personnel comprenait 450 personnes.

1961 et 1963 virent l'introduction des premières roues Lego, un ajout qui élargit le potentiel pour construire des objets roulants et des objets pour les préscolaires. En 1963, l'acétate de cellulose qui avait des problèmes de décoloration et de vrillage fut abandonné pour le styrène d'acrylonitrile butadiène ou plastique ABS, qui est toujours ce dont sont faites les briques de nos jours. L'ABS a de nombreux avantages : il est résistant à la chaleur, aux acides, aux sels, aux produits chimiques et il est non toxique. De plus, sa tenue dans le temps est excellente. En 1964, un livret de conseils fut inclus pour la première fois.

L'une des séries les plus à succès, l'ensemble ferroviaire, fut disponible en 1966. Le module avait un moteur de 4,5 volts et, deux ans plus tard, fut muni d'un moteur à 12 volts. Le 7 juin 1968, le parc Legoland fut ouvert à Billund. Ce parc à thème présentait des modèles complexes de villes. Il prit beaucoup d'ampleur ultérieurement, permettant d'accueillir plus d'un million de visiteurs payants par année. Plus de huit millions de modules furent vendus en 1968. En 1969, le système Duplo fut mis en vente. Les briques avaient une dimension double, les rendant plus sûres pour les très jeunes enfants ; les deux systèmes restaient compatibles, ce qui facilitait la transition. Depuis les années 1960, les éducateurs utilisent les briques pour développer la créativité et la capacité à résoudre des problèmes. Ce que l'entreprise appuya particulièrement avec son département Lego Dacta.  Lego commença à cibler le marché féminin avec l'introduction de meubles et de maisons de poupées à partir de1971. L'année suivante, ce fut la construction de bateaux avec des coques qui flottaient. Le fils de Godfred, Kjeld, rejoignit les cadres de l'entreprise.

En 1974, une usine fut ouverte à Enfield dans le Connecticut et les premiers personnages apparaissent. Ce sont des personnages basés sur une pièce torse où se montent la tête et les bras et dont le reste du corps est à monter avec des pièces standards. Ils sont parfois appelés « maxifig » par opposition à ceux plus populaires (et toujours d'actualité) qui arriveront en 1978 : les « minifig », qui remplacent les figurines de même taille statiques et sans visage apparues en 1975.

Les « séries pour expert » furent introduites en 1975, comprenant des pièces mobiles comme des engrenages, dents, axes et leviers qui permettaient la construction de modèles réalistes comme des automobiles avec une direction et un moteur fonctionnels.

En 1979, ce fut l'introduction des accessoires spatiaux avec des fusées et autres engins intergalactiques. Les séries SCALA permirent aux jeunes filles de se distraire avec la bijouterie. Depuis les années 1960, les éducateurs utilisent les briques pour développer la créativité et la capacité à résoudre des problèmes. Ce que l'entreprise appuya particulièrement avec son département Lego Dacta.

En 1977, la gamme pour experts changea de nom pour devenir les Lego Technic. En 1986, les accessoires électriques furent disponibles ainsi qu'un embryon de contrôle par ordinateur. En 1987, ce sont les composants pneumatiques qui enrichissent l'expérience. En 1988, le premier concours fut organisé. En 1990 apparaissent une voiture de course et un véhicule tout-terrain, avec un niveau de détails et un réalisme accrus. En 1991, un régulateur de vitesse devint vite indispensable pour les mordus de train. En 1992, deux records Guinness furent homologués. Le premier, qui comprenait 400 000 briques, mesurait 4,45 m par 5,22 m : c'était un château pour la télévision suédoise. Le second était un train de 545 m de long, avec trois locomotives. Duplo fournit un tournevis, une pince, des boulons et des écrous. La ligne Paradisa avec des couleurs pastels est destinée aux filles. En 1993, Duplo avait un train et un « brickvac » ayant la forme d'un perroquet pour ramasser les briques éparpillées sur le sol.

Les couleurs les plus fréquentes des ensembles de base sont rouge, jaune, bleu, noir, blanc et gris clair. D'autres couleurs furent disponibles à la fin des années 1990. Les briques vertes furent proscrites pendant longtemps, car on craignait qu'elles servent pour des véhicules militaires et comme jouet militariste, mais cette peur semble avoir diminué. La grande majorité des minifig ont une couleur de "peau" jaune, avec seulement quelques joueurs de basket-ball et le personnage de Star Wars Lando Calrissian qui étaient bruns, depuis de nouveaux personnages avec des couleurs de peau brunes sont sortit (mais ils sont génèralement issut de licenses). Ceci a déclenché des accusations que la société était raciste, mais une réponse courante des amateurs a été que les gens ne sont pas jaunes.

Au début du XXIe siècle, Lego propose des jeux vidéo, comme Lego Star Wars, Lego Racers, Bionicle The Game, etc. Aujoud'hui CPCOM Europe vous propose la possiblité d'offrir des cadeaus d'affaire de marque LEGO alors n'hésitez pas !